En route pour Jérusalem

Un petit bonjour de Jérusalem où je suis arrivée hier soir, après quelques très chaudes journées à travers les collines de pins parsemées de pierres blanches, si typiques à ce coin de terre…

Une trentaine de degrés au thermomètre, et surtout un ciel bien chargé, avec beaucoup d’humidité dans l’air…et de poussière!

On appelle ce genre de temps « shah´av », c’est comme un temps qui sent très fort l’orage, mais qui n’éclate pas, du coup c’est assez fatigant de marcher là dessous…

Le ton de ces derniers jours a été plutôt incertain, jonglant entre grisaille matinale avec beaucoup (beaucoup!!) de rosée, qui m’a invitée à ressortir toutes mes affaires au moment du petit dèj pour aider à chasser l’humidité…et chaleur caniculaire l’après midi…

En hébreu, la rosée se dit « tal », qui est par ailleurs un prénom de fille et de garçon.
En Israël, la plupart des prénoms veulent dire quelque chose, et c’est assez utile pour moi, car rencontrer des gens enrichit mon vocabulaire..!

Shoshana, c’est une rose
Perah, c’est une fleur
Yael, c’est un genre de bouquetin d’ici
Shahar, c’est l’aurore
Bref, j’arrête là, mais c’est une super façon d’apprendre de nouveaux mots!

Depuis mon dernier post, je n’ai pas pris beaucoup de photos, car la luminosité n’était pas souvent au rendez vous, et le chemin a traversé beaucoup de champs de cultures.

Quelques photos tout de même du très haut mur qui entoure ce qu’on appelle la Cis-Jordanie, ou West Bank, morceau de Palestine en forme de haricot encastré entre la Jordanie et Israël.

Il existe plusieurs checkpoints où il est possible de passer, après contrôle de l’armée israëlienne, en place à ces endroits spécifiques.

Il faut parfois s’armer de patience.J’espère que le jour où ce mur sera mis en pièces viendra.

En ce moment, c’est les vacances de Pessah´, où tout le monde profite de cette dizaine de jours pour voyager un peu partout en Israël.

En effet, c’est la seule période de vacances dans l’année où les « Religious Jewish » (aucune idée de comment traduire ça..) peuvent conduire, utiliser l’électricité, les téléphones, du coup c’est la fête un peu partout.

Pessah’, la Pâque Juive, signe aussi une période de presque deux semaine où l’on ne trouve dans aucun magasin des produits contenant des « Hametz »…définition:

Hametz (חמץ Tibérien [ħaˈmesʕ]) est le terme hébraïque pour « [pain] levé », obtenu par fermentation, au contact de l’eau, de l’un des cinq types de céréales (blé, orge, avoine, seigle, épeautre) mentionnés dans le Talmud.

Donc, plus de pain, de pâtes, de flocons d’avoine et autres céréales…je dois revoir toute mon alimentation de randonneuse!!


Le pain azyme appelé « matza » (matzote au pluriel) est vendu partout en remplacement.
C’est bon, mais pas très pratique dans le sac à dos, il faut l’avouer…;)

Je vous laisse sur ce, et vous dit à très vite sur la route de Neve Shalom…:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *