Fin du désert d’Israël

shabat shalom hakol 🙂

Grande étape aujourd’hui, car j’ai officiellement terminé la partie du désert d’Israël…
Arad est la ville qui signe le début d’une autre partie du chemin, où je vais retrouver des paysages un peu plus verts, des supérettes pour se ravitailler quasiment tous les jours, et surtout, de l’eau!!

La dernière semaine a été très exigeante physiquement, beaucoup de kilos dans le dos car pas de possibilité d’acheter de la nourriture, ou de trouver un point d’eau non plus…


Des journées d’une vingtaine de kilomètres en moyenne, mais avec pas mal de dénivelé, et surtout des températures assez élevées dans la journée, notamment dans les « canyons »que le Shvil emprunte (et très fraîches la nuit!).

18 kms de chemins de crêtes en bon dévers sur les arêtes du mont Carbolet (« Crête de coq »). Aie aie les chevilles…mais quelles vues!

La traversée des deux « Martesh » (cratères gigantesques créés par le passage de l’eau dans le passé) a été fabuleuse, des milliers d’années d’érosion se dévoilent sous mes pieds…

J’ai pris le petit dèj tout en haut du Martesh HaKatan (litté: « le petit cratère »…imaginez la taille de l’autre..!)

Juste avant d’arriver à Arad, on passe près de villages de bédouins, nomades qui vivent depuis des milliers d’années dans le désert ici, et aussi beaucoup dans le sud du Sinaï. Ils vivent beaucoup de l’élevage de leurs moutons et chèvres qu’ils font pâturer dans les collines aux portes du désert.

Je n’arrive pas à uploader la photo du village sur le blog malheureusement…

Ce soir je suis chez des « Angels of the Trail », familles adorables qui accueillent les shvilitim sous leur toit pour la nuit…nechama 🙂

J’ai enfin pu prendre une douche après sept jours de grosse rando en plein cagnard, les seules chaussettes qui me restent tiennent debout toutes seules, je pense que je risque de les casser si je les plie…

D’ailleurs mes petits orteils m’en ont fait voir de toutes les couleurs, je ne sais pas si j’oserai mettre la photo sur le blog…

Demain, c’est Shabat, je pense que je vais faire journée tranquille, histoire de laisser cicatriser mes pauvres pieds, et de prendre le temps de me reposer correctement.
Aussi faire des courses, acheter des fruits et légumes surtout, après trois semaines de semoule-soupe déshydratées et de biscuits secs, mon corps me hurle de lui donner des choses fraîches…

Je vous laisse sur ces quelques images, et vous dis à très bientôt pour un post un peu plus vert…:)

2 réponses sur “Fin du désert d’Israël”

  1. FELICITATIONS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bravo, vraiment bravo, chapeau bien bas ma chérie : il en faut des qualités pour arriver au bout d’un tel périple, vraiment je suis bouche bée…. mais bon, cela ne m’étonne pas tant que ça, en fait :)…. repose-toi bien et merci encore de nous faire partager cette magnifique aventure. 1000000000 bizzzzzzzzzzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *