Vipassana, rando, et Haifa…

  • Coucou à tous 🙂

Cela fait longtemps que je n’ai pas écrit, les dernières deux semaines ont été bien remplies, entre méditation, volontariat, randonnée, et maintenant retour à la ville à Haifa pour un couple de jours…;)

Les dix jours de méditation au centre Vipassana se sont très bien passés, quoique très difficiles dans les premiers temps, et emploi du temps assez chargé.

Une dizaine d’heures d’assise silencieuse par jour, et on commence à se rendre compte qu’il existe réellement tout un monde à l’intérieur de nous, riche, diversifié, et presque magique quand on réfléchit à tout ce qui s’orchestre dans notre corps, seconde après seconde, à notre insu le plus total…

Une très belle façon de combiner mon intéret pour les neuro-sciences avec un apprentissage par l’expérience directe, c’est ce que j’ai découvert dans cette technique de méditation très simple, et pourtant si difficile à mettre en oeuvre: l’observation de la respiration.

Je pourrais faire un essai d’une dizaine de page sur ce que j’ai appris durant ces dix jours, notamment sur le côté scientifique de la pratique, ses effets physiologiques sur le cerveau et comment la méditation change de façon visible, même au niveau neuronal, nos patterns de pensée et habitudes ancrées…mais là n’est pas la place!
Ceux qui sont intéressés pourront aller jeter un oeil sur le site, il y a des centres partout dans le monde, les cours sont en donativo, chacun met ce qu’il peut à la fin, repas et hébergement sont compris.

https://www.dhamma.org/fr

Suite à ce cours, j’ai proposé de rester aider à remettre le centre en place pour le prochain débutant la semaine suivante.

Donc je suis restée au sein du centre deux jours de plus, et avec une autre volontaire, on a nettoyé les chambres et la salle de méditation, avec toujours 3h de pratique par jour.

Après ces très beaux moments et de magnifiques rencontres avec certaines des filles du centre je suis remontée à pied vers Tibériade, avec plein de numéros de téléphones des filles qui ont trouvé super le projet de partir marcher sur le Shvil Israel.

Le chemin d’Israël, d’à peu près 1000km, part d’Eilat, ville la plus au sud du pays, bordant la Mer Rouge, entre l’Égypte et la Jordanie, et va lécher les pieds des montagnes du nord, non loin du Mont Hermon, point le plus haut dans le pays, à 2200m.
Le véritable sommet se trouve à 2800m, mais est en Syrie, donc vient un moment où l’on est arrêté par l’armée, et forcé de faire demi tour.

Du coup, j’ai une quinzaine d’endroits où m’arrêter en cours de route pour une douche, une nuitée, un repas ou un café turki 🙂
Les gens sont vraiment hyper chaleureux et sincères, je m’en rends compte tous les jours.

De retour à la ville de Haifa depuis hier, dans une famille Israëlienne que j’avais rencontrée l’an dernier sur Morzine, on a passé une journée chez les parents sur les hauteurs du Misgav, non loin de la baie de Haifa.

On est aussi allés se promener sous les falaises du Mont Arbel et monter au sommet (181m mais la rando commence à -200m sous le niveau de la mer).

Un joli tour près de la plage, avec une eau à faire pâlir les Maldives, quoi qu’un poil frais à mon goût pour y mettre les pieds 😉


Si mes pieds arrivent à me supporter jusqu’ici sur le Shvil, la température aura bien changé, et je n’aurai plus aucune excuse pour ne pas aller faire un plouf après une longue journée de marche…!

J’ai pris contact avec une compagnie qui s’occupe de cacher les jerricanes d’eau dans le désert pour les randonneurs, car il y a des portions de chemin où il n’y a pas d’eau pendant deux ou trois jours, et il faut bien se renseigner avant de partir.
C’est un service qui est payant, pas vraiment donné, mais comme j’ai envie de partir l’esprit tranquille et pas juste de me casser le dos avec un sac de 25kgs, je préfère opter pour ça. Et j’ai la garantie que s’il y a quoi que ce soit comme problème, ils viennent le régler.

J’ai aussi rencontré une fille au Vipassana, qui faisait partie d’une organisation qui s’appelle « Walk about Love » et qui organise deux fois par an le voyage. Du sud au nord au printemps, et du nord au sud à l’automne, cela permet à ceux qui veulent marcher avec d’autres personnes de se retrouver en petit groupe.
Je me dis que peut être pour les premiers quelques jours je me joindrai à eux, le temps de prendre mes marques sur le chemin.
Ils partent d’Eilat le 10 mars.

Entre temps, je pense que je vais retourner à la ferme dans le désert, ils ont besoin d’aide pour la taille des vignes, et cela me permettra de me mettre en place comme il faut pour le matériel, déposer tout ce dont je n’ai pas besoin pour ce pélerinage, cette suite de Compostelle.

Naama, une autre copine qui vit au Kibbutz Elifat près d’Eilat, m’a dit que je pouvais venir passer un ou deux jours chez elle avant de commencer, et qu’elle pourrait me déposer au début du Shvil, super sympa 🙂

Je vous tiens bien évidemment au courant de l’avancée de ce projet, et vous dit à très très vite.

Plein de gros bisous de la méditerranée….

2 réponses sur “Vipassana, rando, et Haifa…”

  1. coucou mon coeur !
    j’espère que tu vas bien et que tu prépares bien ta marche ! ce matin, festisoup au marché de Fontenay : je te laisse le plaisir de regarder le lien ci-dessous !!!!

    http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/fontenay-le-comte-85200/

    demain, nous nous retrouvons avec ton frère à L’Houmeau pour le café : nous penserons fort à toi !!! cette après-midi, marche avec Annie et Félix dans le coin : bien sympa !!
    à très bientôt ma chérie,
    bizzzzzzzzzzzzz maman qui t’aime très fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *